Change le cours de ton existence

Méthode

Ce que tu as fait, tu peux le défaire. J’ai pu modifier mon destin en partageant les savoirs des chamans amérindiens. Ils m’ont fait admettre à quel point ma mémoire et mes sens étaient restés verrouillés. J’avais des blocages, je les ai dénoués par les introspections partagées auprès d’eux.

Iquitos, Amazonie, Pérou

Chaman, Amazonie, Pérou

Iquitos, Amazonie, Pérou

Iquitos, Amazonie, Pérou

Retour vers Oaxaca, Mexique

Route vers Oaxaca, Mexique

Montée vers Huautla, Mexique

Démarche, Huautla, Mexique

Champignons divins, Hautla, Mexique

Chamane, Huautla, Mexique

Vingt ans d’expériences

Après des années d’initiations, ma vie a cessé d’être soumise à une trajectoire réductrice. J’ai redécouvert l’innocence des énergies cachées par tout ce qui m’avait été imposé depuis ma gestation. J’ai revisité les événements marquants, les incidents bloquants, les pensées dictées par le mental qui m’avait fait dévier de la vérité, les restrictions culturelles, morales ou scientifiques qui m’avaient confiné dans un univers réducteur. Ayant pris le temps de reconsidérer ma destinée et de guérir de toute fatalité, j’ai désiré transmettre cet acquis en imitant les pratiques des guides qui ont été mes enseignants. C’était il y a vingt ans, après un cancer qui me promettait trois mois de vie seulement.

Comment pratiquer ?

Quant à toi, après la lecture astrologique qui te permettra de te reconnaître, de ta conception à ton actualité, il te suffira de plonger dans ta mémoire corporelle et historique pour renouer avec l’amour inconditionnel enfoui dans la préhistoire de tes vécus cellulaire. Je te prierai de fermer les yeux et de découvrir physiquement les obstacles, le nœuds, les « dragons » qui bloquent ta progression naturelle. En les acceptant, en les traversant, tu retrouveras ton trésor, ton noyau énergétique, riche, chaud, tendre, savoureux et vivant.

Cette pratique millénaire fait découvrir une dimension sacrée que chacun mérite de développer. Ce que tu as fait, tu peux le défaire.

La mémoire cellulaire et ses applications dans la méthode que j’utilise ?

La composition du corps humain en cellules vivantes engendre une accumulation des informations diverses contenues dans le subconscient. Ces cellules sont issues des parents par les voies naturelles de la génétique. Ces mêmes cellules sont également influencées par l’épigénétique vécue dès la conception, lors de la gestation, à la naissance et au cours des premiers mois de vie. De nombreux médecins pensent que ces cellules détiennent les secrets de toute une lignée sans que l’individu ne s’en doute. La mémoire cellulaire est active et s’exprime quelquefois sans que l’intéressé n’en prenne conscience. Surviennent alors des impressions de déjà-vu, des sensations de perte de contrôle sur certains événements qui sont en réalité des répétitions d’un vécu passé. Si l’être humain ne s’en rappelle pas, les cellules qui composent son corps sont elles, parfaitement conscientes de cette répétition. Certains scientifiques s’avancent même à dire que la mémoire cellulaire régit inconsciemment la vie de tout individu dans le but de le compléter par la prise de conscience ultime des ses expériences passées. Quelques instituts de recherches européens se sont déjà lancés dans des études plus approfondies sur le sujet et ont fait des découvertes surprenantes. Selon des mises en situation données, certains individus observés ont développé les même réflexes et les même réactions.

Cette observation ne serait pas révolutionnaire sans les attraits communs à ce groupe d’individus étudiés qui faisaient partie d’une même famille. Mémoire cellulaire placée dans les gênes ou réflexes naturels ? La polémique sur le sujet tient dans cette interrogation. La mémoire cellulaire entre-t-elle dans le processus inné des réflexes de l’être humain ? Beaucoup de scientifiques se posent enfin la question. L’acceptation de ce concept permettrait de comprendre les rites de mimétisme des individus en sachant qu’il s’agit là d’un réflexe inné pour se faire accepter.

La génétique et les recherches comportementales sont souvent perplexes devant le grand nombre d’interrogations qui seraient résolues par l’acceptation du concept de mémoire cellulaire en tant que régente de la vie humaine. En termes simples, un individu donné ne ferait en réalité que reproduire des gestes et vivre des évènements à répétition sans qu’il en soit conscient. Les études sur le comportement des receveurs de greffes d’organes apportent des données encore plus intéressantes. Selon certains patients qui ont été suivis, il leur arrive de recevoir des visions d’une vie autre que la leur et même de reconnaître des personnes qu’ils n’ont jamais eu l’occasion de rencontrer. Après enquête, l’on se rendait compte que ces souvenirs d’un autre genre appartenaient en réalité au donneur. Faits réels ou expériences dues à un choc post-opératoire, quoiqu’il en soit, les témoignages sont tous identiques et les greffes les plus importantes sont les plus éloquentes comme les greffes de coeur par exemple.

Un exemple stupéfiant de mémoire cellulaire fut celui d’une fille de huit ans qui reçu le cœur d’une fillette de dix ans. La fillette bénéficiaire de la greffe de cœur fut tourmentée après la chirurgie par des cauchemars concernant un agresseur et une fillette assassinée. Après consultation, ses cauchemars se sont avérés si vifs et si réels qu’ils ont été assimilés aux vrais souvenirs de la fillette transplantée. La police ayant découvert que la fillette donneuse avait été assassinée, la transplantée décrivit avec tant de clarté les événements de son horrible cauchemar ainsi que le meurtrier, que la police put appréhender le véritable assassin de la fillette décédée. 

D’autres exemples concernent des cas de changements d’attitude, de tempérament, de vocabulaire, des niveaux de patience, de la philosophie et des goûts en matière de nourriture et de musique.

Ces expériences s’imposent indépendamment de la volonté du receveur d’organe. La mémoire cellulaire perdurerait dans le but de permettre à chaque individu de se compléter et de découvrir son moi intérieur. De nombreuses études tentent ainsi de déchiffrer ces messages selon leurs manifestations. Parmi les quelques méthodes couramment utilisées, l’on retrouve l’introspection cellulaire ou même l’astrologie, telles que je les pratique au cabinet ou en atelier.  Elles tentent de dresser un portrait détaillé de la vie antérieure. Elle permettent surtout de la modifier. 

La mémoire cellulaire demeure malgré tout un grand mystère pour le monde moderne. Selon moi, elle était pourtant déjà reconnue dans le monde et les pratiques chamaniques, ceci depuis des millénaires . Si les scientifiques des différents domaines s’accordent sur le fait que les cellules sont porteuses de la mémoire d’un individu, ils restent sceptiques quant aux applications de ces données sur la vie courante. Quant à moi, j’applique tous les jours, par les démarches vécues en compagnie de mes consultés, les pratiques découvertes par les chamanes amérindiens. Elle permettent de retourner à la source de cette mémoire, de la modifier en la revivant, en la traversant, en la « nettoyant » comme me l’ont appris mes enseignants chamanes et les thérapeutes avec lesquels j’ai partagé ces pratiques.

 

Ton thème aztèque

Ta date de naissance:

    JJ         MM     AAAA

Heure de naissance:

   HH        MM

Fuseau horaire du lieu
de naissance:


Conception et réalisation : Sur Mesure concept sàrl
Calcul du thème aztèque : Hébergement facile
Musique du site : Nicolas Perruchoud